miércoles, 10 de junio de 2015

La nutritionniste sympathique et le sportif malade




Un jour, quand Pedro entraînait dans le vélodrome de sa ville, il ressentit tout à coup une forte douleur un peu bizarre. Le estomac lui faisait très mal. Il s'inquiéta car il s'était inscrit à la course solidaire qui aurait lieu un mois à plus tard Barcelone. Il avait tellement mal qu'il se demanda si la douleur alertait d'une maladie grave. Comme il avait commencé un régime nutritionnel nouveau, il alla d'abord chez le nutritionniste. Mais la consultation était à son comble. Il était très nerveux, les douleurs allaient et revenaient. Il eut envie de vomir. Il alla aux toilettes.



Que j'ai mauvaise mine! Que je suis pâle! Et ces douleurs qui reviennent encore, comme un chien qui mord de l'intérieur, se dit-il.



Quand il sortait des toilettes, il s'évanouit. Les patients qui attendaient alertèrent l'infirmière, qui prévînt le docteur.



Rappelez une ambulance, c'est urgent, dit le docteur Paco à l'infirmière.



Pedro entre dans le bloc opératoire d'urgences pour être operé le plus tôt possible. Quand il sortit de l'opération ses parents étaient déjà là. Monsieur Carmelo, le nutritionniste les avait prévenus que son fils était à l'hôpital Las Huertas. Ses parents, qui ne s'attendaient pas à une maladie de son fils, étaient très nerveux par le résultat. Sept jours après, sans avoir eu de complications remarquables, on lui annonça une possible sortie de l'hôpital pour le lendemain.



Monsieur Paco, est-ce que je pourrai courir dans la course solidaire qui aura lieu dans trois semaines?

Ce serait trop dangereux, en plus tu ne pourras pas être enforme. C'est trop tôt. Impossible.

C'est bien dommage!, exclama-t-il attristé.





Pablo López Mateos



No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada