miércoles, 10 de junio de 2015

LA VIE DE EVA ET MARC




La scène se passe en 1774. Marc est un homme de 38 ans et a une personnalité négative. Il est pessimiste. Il est architecte. Il habite à Zaragoza depuis 4 ans parce qu'il s'est marié avec Eva et il a 2 fils. Elle est optimiste, intelligente et très belle.


Je suis Eva et comme l'Eva du Paradis, quand elle mangea la pomme de la sagesse, la vie de Eva et Adan changea. Ils devinrent mortels. Et ils purent avoir des cendants.

J'ai tout gâché entre toi, mon seul amour, et moi. C'est vrai, j'ai été infidèle. Ce que  je vais faire, ne servira pas à tes yeux.. Mais laisse-moi encore une chance. C'est tout ce que je demande. Pense à nos enfants, Carla et Guillermo. Ils sont très petits. Je te promets que cela ne se répétera plus. J'attends tôt ta réponse. J'espère que tout revient comme avant.

J'aimerais tant pouvoir leur dire et les lui montrer comment je les aime à présent.
                                                                      
                                                                        EVA

Quand Marc termina de lire la  lettre, il alla aux Pyrénées pour réfléchir sur sa relation avec Eva. Après avoir pensé pendant  un moment, il décida de lui donner une autre opportunité.


À ce moment- la police sonna à la maison de Eva parce qu´ils avaient un ordre de registre pour chercher l'arme avec laquelle on avait tué la voisine, la femme de son amant.

Carla et Guillermo entraient dans la maison, venaient du collège.

Eva est arrêtée par le police et les enfants restent dans une maison avec un policier parce qu'ils pleuraient.

Le policier appelle Marc pour qu'il reste avec les enfants.
Allô, dit Paul.
C'est qui ?
La police
La police ? pourquoi?
On a arrêté votre femme. Nous vous appelons pour que vous preniez vos enfants en charge. Venez vite.


Marc prend la voiture et part chez lui où ses enfants se trouvent.

Quand il est en train de rentrer chez lui, il passe par le commissariat pour savoir ce qui s'était passé.
Marc raconte alors au policier que sa voisine lui avait demandé l'arme pour tuer chien qui souffrait une dégénération nerveuse et elle n'avait pas les moyens pour payer le vétérinaire.
Il rentra chez lui très triste.

Quelques jours plus tard on mit Eva en liberté. Et Marc et Eva se réconsilièrent à jamais.







No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada