martes, 16 de junio de 2015

La bouchère Marie, le boulanger Koke et leurs amis





Faites silence, faites silence, c'est la queue du chat qui danse, quand le chat a dansé, quand le coq il a chanté, le silence est arrivé, mon histoire peut commencer.
 
Mon histoire commence le jour où des amis adolescents décidèrent de faire la fête ensemble. Les uns habitaient au village qui s'appelle Nord. Les autres habitaient au village qui s'appelle Sud. Et comme il n'y a rien de plus opposé que le Nord et le Sud, c'étaient, comme prévu, deux villages ennemis.

C'était la fête la plus importante de chaque village. Tous les ans un groupe de musique très célèbre jouait de la musique jour et nuit. Les jeunes comme les vieux dansaient, participaient aux concours de gâteaux et de sucreries, de viandes rôties et de petit pains au lait. Lequel de deux villages remporterait le prix? C'est une histoire qui ne finit jamais comme il faut. Les gagnants profitaient pour maltraiter ceux qui avaient perdu dans le bois qui se trouve au milieu des deux villages.

Le lendemain, c'était le tour de l'autre village pour remporter les prix. Chaque jury privilégiait toujours ses concitoyens. Mais, il y avait dans l'air comme un pressentiment que les choses n'allaient pas se passer comme prévu depuis la nuit des temps. Effectivement, le peuple Sud attaqua pour voler la nourriture aux habitants du Nord avec des armes et des voitures.

Marie, la bouchère, et Koke, le boulanger, qui s'attendaient à une trahison de ce type arrivèrent au champ de bataille bien munis de munitions: des navets, des pommes de terre, des laitues, des tomates et des melons.

Ils menaient une grande bataille. Les habitants du village du Nord récupérèrent leur nourriture et enfin ils célébrèrent la fête.

Je monte sur la queue d'une souris, elle fait tititi, et mon conte est fini.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada