martes, 27 de mayo de 2014

UN PILOTE PAR LE MONDE





C'était un pilote qui voyageait autour du monde. Il s'appelait Pierre. C'était un homme sympathique et très aventurier. Pierre était marié et il avait deux filles.
Un jour, son chef lui ordonna de faire un voyage en Chine pour récupérer un paquet qui avait été volé à l'aéroport de New York

Quand le moment arriva, il quitta sa femme et ses enfants avec l’étrange pressentiment qu’il ne les reverrait plus et il est allé à l'aéroport. 
 
Aux alentours de l’aéroport de Pékin, les ennuis commencèrent. Le moteur faisait un bruit bizarre, rauque. Puis, tout à coup, s’arrêta brusquement. L’avion virevolta  et Pierre, qui avait reçu un coup dans sa tête, s’évanouit. Quand il se réveilla pendait sur les branches supérieures des arbres, à l’intérieur de la cabine. Le reste de l’avion, qui s’était cassé en deux, s’était enfoncé dans la végétation. Pierre décida de baisser de l'arbre et de chercher nourriture et un refuge.

La nuit arriva avant qu’il puisse trouver le moyen de communiquer avec qui que ce soit et il pensa à ses filles et sa femme comme si c’était la dernière fois qu’il les avait vues. Quand il se réveilla le lendemain, il décida de faire un énorme feu.

La deuxième nuit, affamé et le cœur plein d’inquiétude, il continua à penser à sa femme et ses enfants, que certainement ne le reverraient plus. Le lendemain, quand il se réveilla il décida de marcher et marcha suivant le sens du soleil convaincu que plus tôt que tard il arriverait à la banlieue de Pékin. Presque au coucher du soleil, il ressentit l’odeur de la mer, le bruit des vagues et courut comme un fou. Mais il ne rencontra qu’une plage déserte : pas de bateaux, pas de pêcheurs. Lendemain matin, un bateau de pêche suivait la côte non loin de la plage. Pierre cria, sauta, cria et finalement, il se fut apercevoir.

Pierre était et faible et fatigué et il demanda de lui porter en ville. Avant même de penser à manger ou dormir, de la mission qu’il avait à faire, il appela sa femme et ses enfants et entendre les sons des voix lui parut la plus belle musique au monde

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada