miércoles, 28 de mayo de 2014

LE PETIT DINOSAURE.





C'était une fille qui s'appellait Anne. Anne aimait l'histoire c'est pour cela qu'elle avait beaucoup de livres et possédait une vaste collection des reproductions de dinosaures en caoutchouc. Elle passait les jours à lire ses livres et à jouer avec les dinosaures.


Un jour, Anne trouva par hasard, entre ces livres, un bouquin dont elle n’en gardait pas la mémoire : un livre de sortilèges.  « Si j’avais eu dans mes étagères un tel livre, je ne l’aurais pas oublié !», pensa-t-elle à la fois qu’elle se demandait comment avait-il pu arriver là. Elle commença à le feuilleter et  tout de suite son imagination partit au galop. Au fur et à mesure qu’elle lisait les recettes, les instructions et les invocations magiques, elle se voyait déjà entourée des plus beaux dinosaures du monde, qui couraient, criaient, mangeaient et se laissaient caresser de ses mains douces. Pas une seule fois dans sa rêverie elle imagina un quelconque visage terrifiant ou une bouche grande ouverte pleine de dents carnassières.  Tout à coup, bien claire à l’en-tête de la page, la formule magique : Créer un dinosaure. « Si c’était possible… un vrai » rêva-t-elle encore avant de continuer à lire.
Anne trouva l'exhortation et elle eut besoin d'un œuf pour pouvoir le faire. Elle alla à la cuisine, ella prit un œuf et le mit au four durant 30 minutes. Alors que l’œuf se chauffa, Anne dit les mots magiques:

La Crevasse abracadabrer 
une patte de chèvre
qu'un dinosaure de rien, émerge.

Quand Anne finit de dire ces mots, la coquille de l’œuf commença à se casser petit à petit et le petit dinosaure sorta.
Anne ouvrit le four et prit emerveillée le petit dinosaure entre ses mains.
“Qu'il est mignon ! Où est-ce que je pourrais le cacher ? Si maman le voit... » pensait-elle pendant qu'elle arrivait à sa chambre. Elle le lâcha dans le lit et le dinosaure se réfugia sous un coin. Le petit dinosaure avait peur, elle lui faisait peur. Alors Anne commença à lui parler.

- Salut, dit Anne, mais le dinosaure ne répondit pas.
En ce moment, Anne écouta des voix, c'était sa sœur qui venait à la chambre. Elle arrangea le lit et vérifia à toute vitesse que le dinosaure n'était plus visible. Quand Marie, la sœur d'Anne partit, Anne reprit sa conversation avec le dinosaure pour qu'il n'eût pas peur.

-Je m'appelle Anne, n'aie pas peur de moi, lui dit-elle, mais le dinosaure ne répondit pas . 
 
-Ça y est! Tu t'appelleras Ramon, lui dit Anne enthousiasmée.
-Merci. Ramon, ça me plaît, dit alors le dinosaure et Anne resta pour quelques instants bouche béante.

-Tu parles! C'est fantastique!

Les jours passèrent et Anne l'apprenait à manger, à parler, à marcher... jusqu'à ce qu'il sût tout faire et elle lui présenta sa famille. Au début, il leur sembla étrange d'avoir chez eux un dinosaure qui parlait, mais au bout de quelques jours ils l'acceptèrent et il fit partie de la famille.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada