martes, 20 de mayo de 2014

LES LIVRES MÉCHANTS




C'était un professeur qui était en classe d'Histoire et que décida de faire un examen à ses élèves la semaine suivante.  Comme le week-end c’étaient les fêtes du village, ils ne voulurent pas étudier jusqu'au dernier jour avant l'examen.

Ce jour-là, quand les étudiants ouvrirent leurs livres, chose étrange, il n’y avait point de lettres, même pas un mot, pas un seul signe n’y était. Les portables sonnèrent chez les uns comme chez les autres….
-  Toi, aussi ?
-  Oui.
-  Ton livre d’Histoire n'a pas de mots?
-  Non.
-  C'est très étrange!
-  Pas de lettres ? Et les autres ?
-  Non, je ne sais ce qui se passe!
-  Mon dieu, mais qu’est-ce qu’on va faire ?

Les élèves commencèrent à se sentir oppressés parce qu'ils n'avaient pas le temps suffisant pour étudier toute la matière pour l'examen.

Le lendemain suivant, les élèves ne voulaient pas faire l'examen parce qu'ils n'avaient pas étudié. Le professeur était très fâché, mais il se rendit à l'évidence, les livres étaient tout blancs. Il décida ,alors, de retarder l'examen une semaine et comme par magie, les lettres commencèrent à apparaître à toute vitesse comme si quelqu'un les tapait à une énorme vitesse sur les pages blanches comme sur des écrans.
Les élèves ne pouvaient pas croire à ce qu'ils voyaient.

     - Une semaine ! Seulement une semaine !, dit Antoine.

     - Ce n'est pas juste !, ajouta Marie.
     -Il faut que vous demandez pardon aux livres et les lettres retourneront à ses places, dit le professeur.
     -Nous ne voulons pas demander pardon parce qu'ils ont été très méchants!, repondit Anna.

Les étudiants confrontés à une situation que le professeur ne pouvait pas contrôler, se résignèrent à étudier devant la menace de disparition automatique des lettres de leurs livres. La semaine de fêtes contiuait... et ils n'avaient plus de choix : étudier pour l'examen ou perdre le cours d'Histoire de toute l'année. Mais pas tous, quelques élèves ne voulaient pas ça.


Finalement, après beaucoup de demandes du professeur, les élèves décidèrent dire aux livres qu'ils le regrettaient et qu'ils étaient désolés. Ils leur dirent qu'ils ne voulaient pas étudier seulement un jour.

Les livres étaient d'accord, et ils rendirent les lettres aux pages. Ce jour, le professeur put enfin faire ses cours aux élèves sans problèmes. Les livres étaient très contents parce que les élèves étudiaient tous les jours et ils obtenaient de très bons résultats.

Le professeur était aussi très content, et à la fin du cours, en été, tous les élèves réussirent cette matière, et il laissa les élèves de porter les livres chez eux comme ses nouveaux amis pour passer les vacances tous ensemble et parler et jouer avec eux.
     
     - Vous pouvez aller chez vous avec les livres!, dit le professeur.
     - Oh! C'est génial! Merci!, crièrent les élèves.

À la fin de l'été, quand les élèves rentrèrent en classe, ils donnèrent ses livres à d'autres élèves avec la condition d'étudier tous les jours pour rendre contents les livres. 

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada