lunes, 26 de mayo de 2014

La chaise volante du monsieur Burn



C'était un jour de classe comme d'habitude, monsieur Burn, professeur de musique, entra en  classe et commença la leçon comme tous les jours. Comme d'habitude, à chaque fois que M. Burn tournait le dos à la classe, les élèves profitaient pour parler et faisaient un grand tapage.


- Sara tu as vu cela?, demanda Louis à sa copine.

- Oui, je l'ai vu. C'est incroyable! 

Tout à coup, M. Burn se tourna et ordonna ses étudiants de se taire. Mais, une fois qu'il recommença ses explications au tableau, les étudiants commencèrent le bavardage comme d'habitude. Comme d'habitude ? Pas tout à fait.


Dans la classe, il y avait un élève qui était dans une chaise roulante, il s'appelait Ralph. Il était surpris par ce qui était arrivé en classe et il sortit de la classe, sans rien dire au professeur. Il sortit et se dirigea vers le bureau du directeur. Il raconta à la directrice tout ce qui se passait. Ils ne pouvaient pas croire à ce que Ralph les racontait.

- Directrice, la chaise du M. Burn vole.

- Ralph, cela n'est pas possible, répondit la directrice. 

Alors, elle accompagna Ralph en classe. Ils virent que quand monsieur Burn se tournait, tous les élèves se révolutionnaient. La directrice et le professeur ne pouvaient pas croire le comportement qui avait cette classe!  

Après des semaines de recherche,  ils découvrirent ce qui se passait. Dans la classe, la chaise de monsieur Burn volait, tous étaient très surpris.  Il fallait trouver une explication au phénomène si extraordinaire. 

― Ce serait l’effet des vibrations sonores des instruments la cause du phénomène ? demanda la directrice incrédule de sa propre hypothèse. 

Finalement, le mystère se dévoila tout seul comme il était venu. John, un élève de la classe, était en train de vérifier le fonctionnement de son invention. Il n’avait prévenu personne car il pensa que le truc n’allait pas fonctionner. 

― Ça marche ! ça marche !, criait-t-il hors de lui. 

On pensa qu’il était devenu fou. C’est pourquoi M. Burn l’envoya chez la directrice avec un belle recommandation : expulsion.  

La directrice soupesait la décision à prendre. L’interruption des cours telle qu’elle s’était produite entraînait une longue expulsion de l’établissement. En plus, le récit qui avait fait l’étudiant de l’essai du robot sonnait à des histoires pour se moquer de l’institution scolaire. Tout à coup, on frappa à la porte. C’était le professeur de technologie 

―  Madame, je crois pouvoir expliquer ce qui s’est passé. Un étudiant vient de m’apprendre ce qui est arrivé en cours de musique. John a bien travaillé et a mis en marche un projet de construction d’un robot qui permettrait de faire voler les chaises roulantes lors des embouteillages des couloirs. Il était trop impatient de vérifier si cela fonctionnait et il a pris comme objet d’essaie la seule chaise libre, celle du prof de musique qui ne l’utilise jamais, dit-il à la fois qu’il faisait de temps en temps des signes à John pour qu’il maintienne la version qu’il improvisait au fur et à mesure. 

―   Bon, si c’est comme ça…! Et en plus ça fonctionne ! Il va falloir te féliciter plutôt que t’expulser. N’est-ce pas ? Mais fais bien attention à ne pas faire des essais sans que ton prof le sache, ou sinon tu m’auras !, conclua la directrice.



No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada