domingo, 18 de mayo de 2014

LE PILOTE A UN PETIT PINGOUIN




C’était un pilote qui s'appelait Marius. Marius travaillait beaucoup, il pilotait son avion autour du monde, de Tokio à Buenos Aires, de Madrid à Berlin et de Londres à Paris. Marius était très content avec son travail, il aimait beaucoup voler partout et connaître de nouveaux lieux. Mais un jour il pensa à prendre des vacances. Comme il n’avait ni maison, ni famille, ni amis, et qu'il était complètement seul, il décida alors d’acheter une maison dans une petite ville. La petite ville était au Nord et il faisait très froid. C’était un lieu très beau. À ce moment-là, la neige se liquéfiait et se mélangeait à la terre formant une boue brunâtre et dégueulasse. Marius était très impatient de faire des amis, mais il était très timide et il ne savait pas comment parler aux gens. 
 
Un jour, tout près de sa maison  Marius écouta un cri très aigu, il alla voir ce qui se passait et il trouva entre l’herbe et les restes de neige un petit pingouin. Le petit pingouin était très, très petit et il avait une blessure dans sa petite patte droite. Marius soigna le petit pingouin et il lui appela Maël, parce qu’il savait seulement dire ‘Meh, meh, meh’ mais à Marius cela ne l’importait pas, il avait un nouveau meilleur ami. Marius et Maël faisaient tout ensemble. 

Un jour Marius et Maël décidèrent d’aller au centre de la petite ville pour se promener. Ils allaient sur une rue commerçante avec beaucoup de magasins, bondée de gens. Maël et Marius parlaient sur la vie de Marius comme pilote, bah, c’est-à-dire, Marius lui racontait tout sur sa vie, et Maël lui regardait très attentif. Les gens se retournaient étonnés pour les regarder. 
 
-Oh là là! Le pilote parle avec les pingouins- dit une femme avec un grand chapeau.
-Oh mon Dieu! Il est fou!- dit un homme gris tout habillé en noir.
Marius, qui écouta surpris les commentaires des gens, pensa qu'il n’était pas du tout fou. Il pensa: «Un ami ne doit pas avoir de prototype spécifique», pensa-t-il. «Il doit seulement se comporter comme un vrai ami, et Maël fait exactement cela. Je ne vois rien d’extraordinaire là-dessus», continua-t-il à réfléchir. «Si moi, je suis fou, eux, doivent être aveugles, voilà». 
 
Tout à coup, tandis que Marius ruminait ses pensées, le pingouin courut très rapide comme s’il était sur la piste d’une trace, d’une odeur ou d’une impulsion irréfrénable. Marius essayait de le suivre mais il courrait trop vite. Marius, sortant de ses pensées brusquement par le vacarme des gens affolés par la course folle du pingouin, découvrit au fond de la rue l’affiche lumineuse: Poissonnerie Saumier, pêcheurs de père en fils.
-Aïe, aïe, aïe, s’écria-t-il sachant qu’il n’arriverait pas à temps d’éviter le pire.
Sitôt arrivé devant la poissonnerie, Maël se lança dans la caisse des sardines et le bec plein de sardines s’en alla en courant,  esquivant de justesse Marius qui entrait à toute vitesse. Maël avala d’un seul coup de tête la belle cargaison et retourna à la même vitesse, juste quand Marius venait à sa rencontre. La poissonnière, une belle femme avec des yeux verts, brune et aux cheveux frisés, criait et lui demandait d’attraper Maël. Finalement, Maël tomba sur le seau des tripes et écailles déversant le tout par terre. Marius y glissa et le voilà qui engouffrant sa tête dans le seau, se leva avec la plus belle tête d’après les rires que son nouveau look provoqua chez la poissonnière. Maël, qui tapait de ses deux ailes, disait ‘meh, meh, meh’  on ne sait pas très bien si parce qu’il s’amusait et c’était sa façon de rire ou pour demander pardon par le tracas qu’il venait de faire. Marius éclata à rire. La poissonnière demanda le nom de la petite bête, ils se présentèrent et Marius l’invita dîner au restaurant Les six étoiles pour lui demander pardon pour l’incident. Patrice dit oui avec un grand sourire. Grâce à Maël, Marius avait une nouvelle amie. 
 
Tous les jours Marius et Maël visitaient Patrice, Maël faisait le plein des poissons frais tandis que Patrice et Marius faisaient de projets. Maël fut content de ne jamais avoir à faire la pêche. Et Patrice trouva finalement un mari qui lui plut. Un beau jour de printemps Patrice et Marius se marièrent, et Marius fit beaucoup d'amis grâce à Patrice. Marius et Patrice furent très heureux avec son petit pingouin Maël.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada